Tout savoir sur l'arbre de Noel et la décoration des sapins.

Sapin de noel               




Bienvenue sur le site intégralement dédié aux sapins de Noël, à leur décoration. Bref aux festivités de fin d'année que petits et grands attendent tous impatiemment. Une époque de l'année que tout le monde apprécie. Mais pour un Noel réussit, il faut commencer par mettre en place un bel arbre de Noël.
Chaque année les français achètent plus de 6 millions de ces petits résineux, plus par tradition que pour les valeurs religieuses qu'ils représentent.
Mais avant de le mettre en place et de le décorer et il faut tout d'abord l'acheter. Et qui dit achat de sapin dit comment le choisir. Un vrai casse tête pour certains tellement l'offre est grande chaque année:

  • Petit ou grand ?
  • Artificiel ou naturel ?
  • Design, original ou traditionnel ?
  • Epicéa ou Nordmann ?
Vous voyez, tout n'est pas aussi simple qu'il y parait. Mais c'est bien peu tracas face à la joie que ce petit conifère va procurer à toute la famille pendant plusieurs jours voire semaines.

L’histoire du sapin de noël

Fruit de légendes mêlées de tradition païenne, l'origine exacte du Sapin de Noël demeure floue. On sait néanmoins que cet arbre particulier a déjà été utilisé des milliers d'années, bien avant JC.  

L'épicéa, l'arbre de l'enfantement

Celui qu'on considère aujourd'hui comme étant le sapin de noël traditionnel a été surnommé l'arbre de l'enfantement par les Celtes dans les années 2000 avant JC. Le calendrier lunaire de ces derniers associait en effet un arbre à chaque mois. Et l'épicéa correspondait justement au 24 décembre, le jour de la célébration de la renaissance du soleil.
A l’époque, ces arbres étaient particulièrement vénérés car ils étaient les seuls qui ne perdaient pas leurs feuilles et qui restaient verts toute l’année. Ils étaient donc considérés comme immortels et symbolisaient « la vie éternelle », la « renaissance ».  

De l’arbre de l’enfantement à l’arbre du Christ

A l’origine, il n’existait aucun lien entre la fête de la nativité et le sapin.
La date du 25 décembre a été établie par l’Eglise en 354 dans le but de rivaliser avec la fête païenne qui avait lieu le jour précédent. A l’époque, on célébrait donc Noël par le biais d’une messe.
Le sapin de Noël n’est venu que plus tard, vers la fin du 7ème siècle. L’histoire raconte qu’il a été instauré par Saint Boniface, celui qui a introduit le Christianisme en Allemagne. Se trouvant à Geismar, il tentait de convaincre des druides germains que le chêne n’avait rien de sacré. Pour le prouver, il fit donc abattre un chêne. Et lorsque celui-ci tomba, il écrasa tout ce qui se trouvait sur son chemin hormis un sapin. Saint Boniface décida alors d’appeler l’arbre miraculé « l’arbre de l’enfant Jésus ». Ce qui explique pourquoi, depuis ce jour, pour célébrer la naissance du Christ, les Allemands plantent des sapins.
Toutefois, ce n’est qu’en 1521 que l’on mentionnera pour la première fois l’appellation « sapin de Noël » ou « arbre de Noël » en Alsace.
Et ce n’est qu’à partir du 17ème siècle que la tradition se propagera dans toute l’Europe (France, Allemagne, Autriche, Angleterre…). Elle fut introduite au Canada en 1738 et sera adoptée aux Etats-Unis en 1850. Devenue une grande tendance en 1890, sa pratique fut généralisée à partir de 1930.

 

Et les décorations…

La tradition qui consiste à décorer les sapins ne datent pas non plus d’hier. Bien avant JC, les païens avaient pour coutume de décorer l’épicéa avec des symboles qui représentaient la prospérité, l’amour, la fertilité
Les Vikings par exemple, sacrifiaient différentes espèces et les accrochaient sur les branches pendant leur célébration. Les plus pauvres d’entre eux décoraient leur arbre de fruits et de légumes.
Cette pratique a été adoptée au 11ème siècle par les chrétiens qui ont aussi décoré leur sapin de noël avec des pommes rouges en hommage à l’arbre de vie.
Les confiseries et les petits gâteaux sont venus s’ajouter à la liste à partir de 14ème siècle, en même temps que la fameuse étoile qui symbolise l’étoile de Bethlehem.
Les Saxons furent les premiers à décorer leur arbre de feux. Ce fut néanmoins Martin Luther qui eut l’idée d’y accrocher des bougies.